Se préparer à l'intervention

Par définition, la stomie est un abouchement de l’intestin ou des voies urinaires pratiqué par le chirurgien au niveau de la paroi abdominale qui permet de dériver la circulation des selles ou des urines vers l’extérieur. Celles-ci sont alors collectées par un dispositif médical spécifique appelé appareillage de recueil.

La définition d’une stomie et son emplacement passe aussi par l’organe concerné par l’opération. Elle peut concerner l’intestin grêle, le côlon ou encore le tractus urinaire. Temporaire ou permanente, elle  permet de laisser au repos pendant une durée variable une partie de l’organe touché par la maladie et/ou protéger une suture pour lui permettre de bien cicatriser.

Il existe de nombreuses causes qui amènent le chirurgien à proposer une intervention, notamment :

  • Cancer du côlon, de la vessie ou du rectum
  • Maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI), telles que la maladie de Crohn ou la Recto-colite Ulcéreuse Hémorragique
  • Troubles congénitaux, tels que la polypose recto-colique familiale (un type de cancer colorectal transmis de génération en génération)
  • Anomalies du développement
  • Plaies pénétrantes et autres traumatismes de l'abdomen ou du périnée
  • Spina-bifida ou autres atteintes congénitales
  • Obstruction de l'uretère

En fonction de la maladie ou de la lésion, une stomie peut être temporaire (afin de permettre la cicatrisation locale de l’intestin, la mise en place d’un traitement médicamenteux) ou définitive2. Votre médecin vous indiquera si votre stomie sera temporaire ou définitive.

Il existe 3 types de stomie en fonction de son emplacement